• Demandons une "Journée sans alcool" en 2014 !

    Demandons une "Journée sans alcool" en 2014 !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Chaque année, l'alcoolisme fait des milliers de victimes. Accidents de la route, violences conjugales ou sur des enfants, bisutages dans nos écoles, pas un jour sans qu'un fait divers ne révèle les effets nocifs et parfois mortels de l'alcoolisme. Il est grand temps de sensibiliser réellement les Français. Tous ensemble, créons en France la Journée sans alcool en 2014 !
    Si je lance cette pétition aujourd'hui, c'est parce que mon parcours est celui de nombreux malades de l'alcool : dès l'adolescence, au fil des fêtes estudiantines et des mondanités familiales et professionnelles, je suis passée d'un simple usage de l'alcool à l'excès. Après la mort de mon mari, j'ai très vite basculé dans la dépendance. Cela a duré 10 ans, puis un jour, j'ai décidé de demander enfin de l'aide et d'arrêter de boire. J'aurais aimé avoir à l'époque ce type de témoignage qui m'aurait sans doute ouvert plus rapidement les yeux.
    Il ne s'agit pas d'une pétition contre l'alcool, mais d'une sensibilisation pour mettre en place une consommation raisonnée et raisonnable de l'alcool en France. A l'instar de la "Journée sans tabac", imaginons la "Journée sans alcool". Sommes-nous capables de ne pas boire un seul verre d'alcool un jour dans l'année ?
    La réalité et les chiffres sont là : Un français sur dix a un problème avec l'alcool. L'alcoolisme provoque 49 000 décès par an. Nos jeunes jouent de plus en plus au "binge drinking" : la "défonce express". Une personne sur cinq connait, dans son entourage privé ou professionnel, quelqu'un qui a une difficulté avec l'alcool. Selon le mode de calcul, le coût de l'alcool pour l'Etat peut atteindre 17,6 milliards par an si l'on y inclut les problèmes de santé, ainsi que les coûts indirects inhérents aux journées de travail perdues, aux accidents de travail, à la souffrance psychologique, etc.
    Nous devons lever les tabous et nous interroger sur notre consommation quotidienne ou occasionnelle. Interdire ne sert à rien, mais prévenir OUI ! Pour cela, il faut parler de cette maladie de l'alcoolisme, sans honte et en toute honnêteté. C'est pourquoi je lance cet appel pour la création d'une "Journée sans alcool", comme il en existe une pour le tabac ! Localement, de nombreuses initiatives ont déjà vu le jour : en Polynésie une journée est dédiée à la sensibilisation aux problèmes liés à l'abus d'alcool. Pourquoi ne pas faire la même chose sur le plan national ?
    Une mission interministérielle contre la drogue et la toxicomanie (MILDT) vient de proposer un plan quinquennal pour lutter contre les fléaux des drogues. Demandons à ce que soit intégré à ce plan une "Journée sans alcool", afin de mieux sensibiliser aux dangers de l'alcoolisme, par une meilleure éducation à la consommation des boissons alcoolisées.
    Soutenez cette idée en signant cette pétition que nous adressons tous ensemble à Marisol Touraine - Ministre des Affaires Sociales et de la Santé.

    D'avance, MERCI !
    Laurence Cottet, alcoolique-abstinente.


  • Commentaires

    1
    michou
    Jeudi 26 Décembre 2013 à 16:14

    bravo!!!

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :